mecredi, 3 novembre, 2021, TORONTO, CA.

S'engager pour le changement : les mégatendances d'UKG pour les RH en 2022

UKG (Ultimate Kronos Group), l'un des principaux fournisseurs de solutions de gestion du capital humain (GCH), de traitement de la paie, de GRH, de gestion des temps et de planification d’horaires, a publié aujourd'hui ses mégatendances en matière de RH pour 2022.

Chaque année, une équipe internationale de missionnaires d'UKG, de leaders d'opinion et de spécialistes en sciences sociales s'associent pour réfléchir aux évolutions de l'année précédente, en évaluer les implications pour les organisations et les équipes RH, et tenter de prédire comment ces forces vont façonner le secteur dans l'année à venir. UKG a identifié trois mégatendances, en matière de RH, qui auront une incidence sur les organisations à l'échelle mondiale en 2022 : la dépendance croissante à l'égard des cols gris, la nécessité d'une direction éthique et l'agilité de la conformité.

Dépendance croissante à l'égard des cols gris
Les employés sont généralement divisés en deux groupes : les cols blancs et les cols bleus. Souvent présents à l'intersection de la technologie et des services, leur rôle reprenant certains éléments des cols blancs et des cols bleus, les cols gris possèdent une combinaison de compétences techniques et physiques, ce qui rend leur travail difficile à automatiser. L'importance, la prévalence et l'influence des cols gris augmentent : de plus en plus de domaines attribués aux cols bleus passent dans la catégorie des cols gris. En 2022, UKG prévoit que les employeurs auront du mal à recruter et à conserver les cols gris en raison de « la Grande Démission » et de la pénurie mondiale de main-d'œuvre résultant de la pandémie de COVID-19.

« Les employeurs doivent repenser leur approche en matière de recrutement des cols gris, car leur nature hautement qualifiée et agile exige une rémunération et une flexibilité élevées », explique le Dr Jarik Conrad, vice-président des conseils en GCH et informations humaines chez UKG. « Ils devraient également réévaluer les exigences en matière de diplômes en tant qu'obstacle aux opportunités. En effet, de nombreux rôles de cols gris sont uniques et nécessitent une formation importante sur le poste. Repenser le processus d'entretien pourrait également être intéressant car l'entretien traditionnel, sous forme conversationnelle, n'est peut-être pas approprié. En revanche, une évaluation des compétences techniques permet probablement une meilleure évaluation du candidat. Les employeurs devraient également envisager de requalifier et d'améliorer les compétences de leurs travailleurs existants en cols gris par le biais d'apprentissages et de formations spécifiques à un emploi. Ils pourront ainsi combler le manque de main-d'œuvre et favoriser une évolution des employés au sein de l'organisation. »

Nécessité d'une direction éthique
L'appartenance, la diversité, l'équité, l'inclusion et les incidences environnementales sont devenues des considérations essentielles sur le lieu de travail. Dans ce contexte, les dirigeants ne peuvent plus espérer augmenter la valeur actionnariale sans développer les valeurs communes. En effet, la mission et la marge, le profit et le principe, le succès et l'importance sont désormais liés. La pandémie de COVID-19 a amplifié et accéléré cette nécessité : Les organisations peuvent et doivent investir dans la promotion d'une culture de direction morale et éthique.

La confiance, la transparence, l'écoute et l'engagement dans l'action figureront en tête de liste des priorités des entreprises en 2022 avec la confiance et la transparence comme impératifs fondateurs qui ont permis aux organisations de résister à la pandémie de COVID-19.

« Valoriser les relations et les opinions des employés, leur faire confiance dans le nouveau monde du travail virtuel et à distance, faire passer les personnes avant les profits et surcommuniquer dans les moments difficiles, voilà les premiers ingrédients de la recette du succès éthique », poursuit Jarik Conrad. « Les organisations qui s'appuient sur ces piliers, qui continuent d'investir dans la promotion d'une culture de direction morale et qui s'engagent dans des changements concrets continueront de prospérer au cours de cette prochaine année. »

Agilité en matière de la  conformité
Il est essentiel que les organisations continuent d'adopter une approche proactive en matière de conformité avant que la réglementation ne les y oblige. Par exemple, beaucoup d'entre elles ont instauré des politiques de travail à domicile dès le début de la pandémie, avant les mandats officiels des autorités sanitaires et gouvernementales. Les entreprises n'ont jamais évolué aussi rapidement et elles optimisent leurs approches en termes de planification et de processus organisationnels. Les organisations performantes peuvent ainsi appliquer cette pratique en matière de conformité.

« Les organisations prospères qui ont accordé une attention particulière aux tendances du secteur et à l'opinion publique ont compris que les pénalités à long terme, à savoir le fait d'être considérées comme incapables ou réticentes à s'adapter, sont bien pires que les amendes à court terme », affirme le Dr Conrad. « La conformité agile implique d'aller au-delà de la conformité pour façonner les tendances elles-mêmes. »

En 2022, les héros des RH et du leadership investiront en priorité dans ce qui est bon pour leurs employés et leurs clients, comme la mise en œuvre d'initiatives significatives en matière de gouvernance environnementale, sociale et d'entreprise, ainsi que l'utilisation de technologies modernes pour les aider à atteindre leurs objectifs commerciaux et leur permettre non seulement de préserver leur conformité mais aussi de fournir des données utiles pour poursuivre leurs efforts. Elles feront preuve de transparence dans leurs engagements afin de montrer qu'elles ne se contentent pas d'appliquer la politique minimale mais qu'elles produisent des résultats exploitables, invitant leurs pairs à rejoindre la révolution pour le bien du secteur.

« Les deux dernières années ont été extrêmement difficiles pour toutes les organisations, quelle que soit leur taille, et nous avons observé des résultats remarquables de la part des entreprises qui ont fait ce qu'il fallait pour leur personnel, leurs clients et les communautés dans leur ensemble », poursuit le Dr Conrad. « En 2022, les entreprises les plus performantes s'appuieront sur leurs engagements en faveur du changement. Elles changeront la façon dont elles recrutent leurs employés, en modifiant le statu quo grâce à une direction plus éthique et inclusive, et changeront les mentalités afin de passer des adversités actuelles à l'investissement dans l'avenir. Selon nous, l'année à venir s'annonce prometteuse et nous invitons toutes les organisations à s'engager dans les changements nécessaires pour un avenir du travail encore plus radieux. »

Ressources complémentaires


À propos d’UKG

Chez UKG (Ultimate Kronos Group), notre priorité, ce sont les personnes. Née d’une fusion ayant créé l’une des plus grandes sociétés infonuagiques du monde, UKG croit que les organisations réussissent lorsqu’elles se concentrent sur leurs employés. Les solutions primées Pro, Dimensions et Ready d’UKG, fournisseur chef de file mondial dans le domaine des logiciels et des services de GCH, de traitement de la paie, de GRH et de gestion des effectifs, aident des dizaines de milliers d’organisations du monde entier, dans tous les secteurs d’activité, à obtenir de meilleurs résultats opérationnels, à améliorer l’efficacité des RH, à simplifier les processus de paie et à faire du travail une expérience améliorée, plus connectée, pour tout le monde. La société UKG compte 13 000 employés dans le monde et est reconnue pour sa culture d’entreprise inclusive. La société a remporté de nombreux prix pour sa culture, ses produits et ses services, et a figuré plusieurs années de suite sur la liste des 100 meilleurs employeurs (100 Best Companies to Work For) de la publication Fortune. Pour en savoir plus, visitez le site ukg.com/fr-CA.

###